PREMIERS REGARDS, PREMIERES PIERRES

Premier palmarès, premiers regards sur une architecture vivante, cet ouvrage collectif est en quelques sortes une première pierre. La première pierre qu’apportent les acteurs de l’architecture au projet passionnant qu’est la construction de la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté.

En effet, point n’est besoin d’attendre ! Car s’il s’agit d’imaginer une nouvelle région, quelle discipline ? Quels métiers ? Quelle activité millénaire mieux placée pour cela que l’architecture, et plus largement l’aménagement de notre environnement ? Qu’ils soient élus, habitants, promoteurs, artisans, constructeurs, industriels et architectes, un nombre important d’acteurs oeuvrent au quotidien, concrètement, à améliorer les habitats sur nos territoires, à révéler l’histoire par le patrimoine et incarner l’avenir par la création architecturale.
Révéler cette richesse, présenter la vitalité et la qualité de la production architecturale dans la région, tel est l’objectif de cette première édition de « regard du l’architecture ». Dans une immense fresque régional, elle réuni plus de cent candidatures provenant des quatre coins de la région. Chacune raconte une histoire, une aventure différente, une réponse par l’architecture à des usages et des aspirations humaines variées. Parmi elles, le jury pluridisciplinaire que j’ai eu l’honneur de présider, a mis en avant le plus remarquables. Enfin, l’une d’entre elle a été retenue « coup de coeur du Public ».

Oeuvres de l’esprit, pensées et construites par la main de l’homme, ces réalisations révèlent la variété des usages auxquels l’architecture s’attache à répondre. Activités, où l’on s’attache à créer des lieu de travail innovant, à soigner l’image de marque de l’entreprise. Equipements, petits et grands, où l’on découvre la capacité de répondre à des situations complexes notamment dans les milieux ruraux. Maisons individuelles, où l’on s’attache de plus en plus à conserver et transformer le riche patrimoine de la région. Aménagement urbain et paysager, où ici l’art de la géométrie transforme un objet technique en architecture. Habiter ensemble enfin, où l’on re-découvre magistralement l’apport indispensable de l’architecture à la qualité de nos logements notamment dans l’art de faire dialoguer le plan, la coupe et l’élévation.
Ces architectures, qui sont toutes des réalités tangibles inscrites dans nos territoires, illustrent magnifiquement cet ouvrage. Il se veut une invitation au voyage, à la découverte de lieux intimes comme publics. Le parcourir, c’est aussi l’occasion de découvrir ou re-découvrir tout ce qui fait l’architecture : des savoir-faire et des compétences de nombreux acteurs économiques comme culturels ; des relations humaines fortes autour d’un ouvrage et d’une oeuvre ; des traditions comme des innovations ; des réponses toujours uniques à l’ambition que nous partageons : habiter sereinement la terre !

(octobre 2018)